19.06.2019, 16:03

Immigration: une commission s'oppose à l'initiative de l'UDC contre la libre circulation

chargement
Pour la commission de politique extérieure du National, l'initiative de l'UDC "pour une immigration modérée" menace la libre circulation des personnes. (Illustration)

Votation Une commission du National s'est prononcée mercredi contre l'initiative de limitation de l'immigration de l'UDC. Le texte est perçu comme une menace pour les accords bilatéraux avec l'Union européenne et la "prospérité de la Suisse".

La libre circulation des personnes avec l'Union européenne est essentielle pour l'économie suisse. Par 17 voix contre 8, la commission de politique extérieure du Conseil national s'oppose pour cette raison à l'initiative "pour une immigration modérée" de l'UDC.

L'initiative dite de limitation exige que la Suisse règle de manière autonome l'immigration des étrangers. Si le texte était accepté par le peuple, les autorités auraient un an pour négocier la fin de l'accord sur la libre circulation avec Bruxelles. Faute de solution dans ce délai, le Conseil fédéral devrait dénoncer l'accord dans le mois qui suit.

La majorité de la commission s'est montrée favorable aux accords bilatéraux avec l'UE, a indiqué mercredi la présidente de la commission Elisabeth Schneider-Schneiter (PDC/BL). La libre circulation en est l'un des points centraux et dénoncer cet accord menacerait la prospérité du pays. La Suisse a besoin de la main d'oeuvre étrangère, a affirmé la démocrate-chrétienne.

Les mesures d'accompagnement permettent déjà de contrôler l'immigration. La Suisse doit montrer sa détermination à maintenir les accords bilatéraux, a relevé Laurent Wehrli (PLR/VD). Elle doit aussi envoyer un signal positif à Bruxelles et lui montrer que la voie bilatérale doit continuer à être privilégiée, a ajouté Mme Schneider-Schneiter.

Travailleurs moins payés

L'accord sur la libre circulation ouvre la porte à potentiellement 500 millions d'habitants de l'UE, estime Thomas Aeschi (UDC/ZG). Il pousse les employeurs à engager des travailleurs étrangers bon marché au détriment des Suisses. Cet accord doit être levé pour favoriser les travailleurs suisses les plus âgés, qui peinent souvent à trouver un emploi, selon le conseiller national UDC.

La commission de politique extérieure du Conseil national va transmettre sa décision à la commission des institutions politiques, compétente dans ce dossier. L'initiative visant à résilier la libre circulation des personnes avec l'Union européenne n'a pas le soutien du Conseil fédéral. Le gouvernement s'oppose au texte de l'UDC et ne propose pas de contre-projet.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

VotationImmigration: le Conseil fédéral rejette l'initiative de l'UDC contre la libre circulationImmigration: le Conseil fédéral rejette l'initiative de l'UDC contre la libre circulation

PolitiqueImmigration: l'initiative de l'UDC contre la libre circulation des personnes a aboutiImmigration: l'initiative de l'UDC contre la libre circulation des personnes a abouti

Libre circulationImmigration: Johann Schneider-Ammann ne donne aucune chance à l'initiative de l'UDCImmigration: Johann Schneider-Ammann ne donne aucune chance à l'initiative de l'UDC

PolitiqueAnti-immigration: l'initiative de l'UDC "pour une immigration modérée" a aboutiAnti-immigration: l'initiative de l'UDC "pour une immigration modérée" a abouti

Top