12.01.2018, 00:01

Le NUC ne fait pas dans la dentelle

Abonnés
chargement
Les filles du NUC  (ici Morgan Bergren et Ségolène Girard) se sont rapidement mises à l’abri en remportant les deux premiers sets.

 12.01.2018, 00:01 Le NUC ne fait pas dans la dentelle

VOLLEYBALL Les Neuchâteloises battent Holte IF et filent en 8es de finale de Challenge Cup.

Le NUC n’a pas tremblé lors du match retour des seizièmes de finale de la Challenge Cup. Victorieuses 3-0 au Danemark le 12 décembre à l’aller, les Neuchâteloises ont rempli leur mission hier face à Holte IF en remportant cette deuxième confrontation en quatre sets. «Les filles ont parfaitement...

Le NUC n’a pas tremblé lors du match retour des seizièmes de finale de la Challenge Cup. Victorieuses 3-0 au Danemark le 12 décembre à l’aller, les Neuchâteloises ont rempli leur mission hier face à Holte IF en remportant cette deuxième confrontation en quatre sets. «Les filles ont parfaitement suivi le plan de jeu», souriait à pleines dents Silvan Zindel.

Au prochain tour, Mandy Wigger et Cie affronteront Las Palmas, tombeur des Autrichiennes de Linz. Elles se déplaceront dans les îles Canaries le mercredi 24 janvier et recevront les Espagnoles le 7 février à la Riveraine.

En à peine 51 minutes de jeu, le travail avait d’ailleurs été fait. Et très bien fait même. Tabea Dalliard et ses coéquipières avaient besoin de remporter deux manches pour assurer leur qualification. Elles ont décroché les deux premières 25-22 et 25-14, et déjà pu commencer ainsi à préparer leur rencontre de championnat, samedi à 17h30 à la Riveraine, contre Cheseaux.

«Nous savions que si nous n’étions pas concentrées dès le début, nous aurions pu nous mettre dans une mauvaise posture. Mais nous avons fait ce que nous devions faire», expliquait la libero. «Il était important que nos adversaires ne prennent pas confiance. Nous devions les couper dans leur élan, et nous y sommes très bien parvenus», ajoutait l’entraîneur saint-gallois.

La qualification en poche, Silvan Zindel a eu la rare opportunité de faire souffler ses cadres et donner du temps de jeu aux jeunes. Ainsi, Mandy Wigger a pu reposer son genou lors du quatrième set et a été remplacée par Lea Romaneschi. La passeuse américaine Morgan Bergren a, elle, cédé sa place jusqu’à la fin de la partie à Méline Pierret. Enfin, la libero Chiara Petitat a grignoté quelques minutes de jeu à Tabea Dalliard. «A cette période, il n’est pas évident d’opérer beaucoup de rotations dans l’équipe. Or, tout le monde doit être prêt à jouer, et c’était important de pouvoir donner du temps de jeu à toutes les filles», relevait le natif de Sargans, qui a tenu à utiliser l’Américaine Tiana Dockery jusqu’au bout, même si elle était un tantinet amoindrie par la grippe.

Certainement à cause de ces changements, les pensionnaires de la Riveraine ont ainsi laissé filer le troisième set (21-25), avant de conclure l’affaire dans le quatrième avec un sonnant 25-9.

Venues avec de nobles intentions, les Danoises n’auront donc pas su faire dérailler le TGV orange. «A chaud, je suis bien sûr déçu, car nous aurions peut-être pu les faire douter si nous avions mieux géré la fin du premier set», soupirait le coach de Holte IF, Sven Erik Lauridsen. «Mais je pense que, demain, je me dirai que cette expérience nous sera bénéfique pour le futur.»

Dans tous les cas, les Neuchâteloises ont attaqué 2018 sur les chapeaux de roue. Le Saint-Gallois avait lancé comme objectif de gagner les quatre premiers matches de l’année. Avec le succès en championnat contre Kanti Schaffhouse (samedi passé), en Coupe de Suisse face à VFM (dimanche) et celui en Coupe d’Europe hier, Cassidy Pickrell et ses coéquipières n’ont plus qu’à battre Cheseaux pour remplir le contrat.

nuc - holte if 3-1

Riveraine: 920 spectateurs (meilleure affluence de la saison).

Arbitres: Bozkurt (Tur) et Vaitsiakhovich (Bié).

NUC: Pickrell (11), Girard (4), Bergren (6), Dockery (16), Halter (12), Wigger (cap, 6); Dalliard (libero); Staffelbach (0), Pierret (3), Romaneschi (0), Petitat (libéro), Suriano (0), Troesch (2).

Holte IF: Mogensen (2), Mollgaard (cap, 3) Daugaard (10), Martinez-Lavin (17), Owie (13), Cramp (6); Blomberg (libero); Lachenmeier (1), Empacher (0).

Notes: Le NUC au complet; Holte IF sans Mikals (blessée). Halter et Owie sont désignées meilleure joueuse de chaque équipe. Durée du match: 1h39’ (29’, 22’, 28’ et 20’).

au filet

Voyage Philippe Enkerli n’aurait manqué le match du NUC pour rien au monde. En Autriche mercredi pour arbitrer la rencontre entre Linz et Las Palmas – les futures adversaires des filles de Silvan Zindel –, l’habituel team manager neuchâtelois était pourtant présent hier à la Riveraine. «J’ai travaillé à Francfort aujourd’hui (hier), et je suis arrivé à l’aéroport de Zurich à 18h. J’ai juste raté le premier quart d’heure du match», souriait le Bernois. «Pour un premier match en tant que premier officiel, je suis content de mon arbitrage.»

VFM Les Franc-Montagnardes n’ont pas réussi à créer la sensation en 16es de finale de la CEV Cup. Battues 3-0 en Ukraine, les protégées de Romeu Filho ont été éliminées par Khimik Youjne. Hier à Rossemaison, VFM s’est incliné en quatre sets (12-25 19-25 25-22 20-25) face aux championnes de l’Est. Aude Buchwalder et ses coéquipières pourront se consoler en se disant qu’elles sont parvenues à prendre un set à ce mastodonte européen.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top