21.06.2018, 18:19

Confirmés à la tête de l'Hôpital neuchâtelois face à l’incertitude

chargement
Le conseil d'administration de l'HNE.

Hôpitaux Pauline de Vos Bolay et les trois autres administrateurs de l’Hôpital neuchâtelois (HNE) continueront à tenir la barre. Le Conseil d’Etat a reconduit jusqu’à fin 2021 leur mandat, qui était limité à fin août.

"La loi veut que le mandat porte sur une législature"», explique le ministre de la santé Laurent Kurth. L’an dernier, il avait toutefois été limité en attendant la mise en œuvre de l’initiative "pour deux hôpitaux, sûrs, autonomes et complémentaires".

Pourtant, le gouvernement "ne veut pas donner le sentiment de figer la situation". Lorsque les députés se seront prononcés sur l’avenir hospitalier, "le Conseil d’Etat envisagera d’élargir la composition du conseil d’administration". Il est question de "deux ou trois membres", notamment pour représenter les régions. "Cela ne signifie pas qu’il n’y aura qu’un seul conseil d’administration à l’avenir."

"L’échéance du 1er janvier 2020 pour une mise en exploitation de l’Hôpital des Montagnes n’est plus possible", estime Laurent Kurth. Compte tenu du retard pris en commission, "je pense que le Grand Conseil ne se prononcera même pas en septembre. Ce sera plus vraisemblablement en octobre ou en novembre."

La décision du gouvernement a fait bondir le GTIH, le groupe interpartis chaux-de-fonnier pour l’hôpital: "Mme de Vos Bolay et son équipe ne pourront pas donner des garanties de neutralité suffisantes" dans la gestion future du dossier.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...


EnquêteHôpitaux: le plan B qui peut tout changerHôpitaux: le plan B qui peut tout changer

Top