13.10.2017, 01:24

Plantation collective de poiriers à Cernier

Abonnés
chargement
La plantation collective se tiendra le 4 novembre le long de la route Chézard-Fontaines.

 13.10.2017, 01:24 Plantation collective de poiriers à Cernier

Par afr - comm

NATURE Le Parc Chasseral lance un appel aux habitants de Val-de-Ruz.

Sortez les pelles et les binettes! Le samedi 4 novembre, tous les habitants du Val-de-Ruz sont invités à participer à la plantation collective d’une allée de poiriers, à Cernier. Organisée par le Parc Chasseral et la commune fusionnée, cette journée s’inscrit dans le projet «franges urbaines», qui s’intéresse aux espaces à la limite des zones à bâtir.

Les personnes...

Sortez les pelles et les binettes! Le samedi 4 novembre, tous les habitants du Val-de-Ruz sont invités à participer à la plantation collective d’une allée de poiriers, à Cernier. Organisée par le Parc Chasseral et la commune fusionnée, cette journée s’inscrit dans le projet «franges urbaines», qui s’intéresse aux espaces à la limite des zones à bâtir.

Les personnes intéressées peuvent se rendre, en accès libre de 9h à 12h, sur la plantation, le long de la route Chézard-Fontaines (parking conseillé à Evologia). Chaque Vaudruzien pourra planter son arbre, seul, en famille ou entre amis. L’évènement sera encadré par l’équipe de la Coopérative de la Bor et Alain Lugon du bureau d’études l’Azuré, qui prodigueront les bons gestes à adopter pour planter un arbre fruitier.

Depuis son lancement au printemps, les premières mesures concrètes de ce projet développé par la commune de Val-de-Ruz et le Parc Chasseral sont en cours de réalisation. A l’automne, 47 arbres fruitiers (pommes, coings, pruneaux de Chézard et autres variétés) vont être plantés dans plusieurs vergers. Les variétés sont choisies en étroite collaboration avec les propriétaires. L’objectif est que les fruits puissent être valorisés, une fois les arbres arrivés à maturité.

Cette plantation s’inscrit dans le programme de conservation des allées du Val-de-Ruz, initié en 2008 par une poignée d’habitants soutenus par la commune et le canton. afr - comm


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top